Français I english

Axel Lenarduzzi entretient avec le piano une relation profonde dont la première apothéose est l’aboutissement de ses études dans la ville mythique de Rome, couronnée par le Diplôme supérieur de perfectionnement à l’unanimité de la prestigieuse Académie nationale supérieure Santa Cecilia, diplôme obtenu dans la classe de Sergio Perticaroli.

La rencontre avec le maestro a lieu lors du Festival de Salzburg, et elle achève son apprentissage de l’instrument, ouvre sa vision artistique du piano, et de la vie de concertiste.

De fait, Axel Lenarduzzi conçoit la pratique du piano, la vie du musicien, le statut d’interprète, ont toujours été l’occasion d’une ouverture spirituelle, d’une découverte de soi-même, et de l’humain en général. Parce que jouer pour un public, implique une dimension humaniste, parce qu’interpréter, chercher la vérité, et l’écho d’une œuvre en soi, c’est aussi une découverte et un travail sur sa propre personnalité. Ainsi, à côté de son parcours pianistique, il a nourri des affections littéraires et philosophiques, qui au gré du temps et des exemples, se nommeront, Nikos Kazantzakis, Herman Hesse, Fédor Dostoïevski, un penseur comme Jean-Yves Le loup, et bien d’autres…

Son apprentissage musical commence au Conservatoire d’Asnières sous la direction de Christian Manen, où il finira tous les cycles d’études brillamment. Axel Lenarduzzi intègre successivement le Conservatoire National de Région de Boulogne-Billancourt avec Geneviève Ibanez, les Conservatoires Nationaux de Région de Montpellier, avec Patrick Zygmanovski et de Paris avec Jean-Marie Cottet.

Durant cette période, il aura aussi l’occasion de participer des masters class avec Pascal Devoyon et de travailler avec le pianiste Géry Moutier à l’Académie Internationale du Moulin d’Andé.

C’est alors qu’il est présenté à Bruno Rigutto. Auprès de lui, il se perfectionne intensivement quelques années, avant de rencontrer au Festival de Novarra, Jean-Claude Vanden Eynden. Il intègre alors la classe de ce dernier au Conservatoire Royal de Bruxelles, où il obtiendra le premier prix de piano, et les premiers prix d’histoire de la musique, harmonie, musique de chambre et analyse.

Dans le même temps il commence à suivre l’enseignement de Sergio Perticaroli à la Schola Cantorum de Paris, puis décide de partir pour Rome et l’Italie, l’occasion pour lui de renouer avec ses origines.

Pendant sa période Italienne, il aura l’occasion de jouer et travailler dans les masters-class Rodi Garganico, de séjourner à la Villa Medici Giulini et de faire la connaissance du compositeur Davide Liani.

Son désir d’échanges, de confronter différentes conceptions de l’interprétation, le poussent à se perfectionner auprès des pianistes Jean Marc Luisada, Elena Rozanova, et de jouer avec le violoniste Svetlin Roussev. Il aura aussi l'occasion de collaborer avec l'Atelier lyrique de Normandie dirigé par Philippe Hui, ainsi qu’avec des chanteuses lyriques dans les répertoires de mélodies françaises et allemandes. À cette période, il bénéficie des conseils de Noël Lee. Sa curiosité et son étude du geste musical et corporel, l’ont amené à une pratique poussée du Tai-chi et du sport.

Lauréat des concours internationaux en Italie, France, Vignola Classica, Liszt, Naoumoff, Lyon's Club, il commence alors à se produire régulièrement, Festival Tempietto di Roma, Festival Notte Classice

En 2006, il est invité aux USA, et effectue une triomphale série de concerts, en Alabama, en Floride, en récital et duo avec le pianiste Robert Holm. A cette occasion il enregistre les disques In concert et Famous piano Duo.

De retour en France, il est invité dans plusieurs festivals : Coream avec Svetlin Roussev, Gorges du Tarn, Les Week-end du Pianov à Maisons-Laffitte, Parc de Bel Ebat à Avon, Musique en Fête d’Alsace où il recrée sur scène la grande sonate de Marie Jaëll, Classique et Jazz à Val-Thorens, le Festival du Château de Martigny.

En 2008, réinvitation aux USA, suite au succès de la première, une nouvelle tournée qui le mènera en Louisiane, dans le Mississipi, et autres états du Sud, il joue notamment à la Nouvelle-Orléans, pour les Trinity Concert series. Il se produit en récital, et duo avec Robert Holm, collabore aussi avec plusieurs universités américaines, South Alabama University et Birmingham University et donne un concert radiophonique en direct.

Les invitations dans les Festivals se poursuivent : Château de Nailly, Festival de l’abbaye de Vauluisant, Festival de Calvi, Hulencourt Art Project, Festival de Lagord, Le piano dans tous ses éclats, les musicales de l’Arbousière, Classique et Jazz à Val-Thorens, Festival de l’abbaye de Talloires, Paris Deco-off pour la présentation du piano haute couture. Festival Les Musicales d’Epernay, PagArt Festival dirigé par Lovro Pogorelich.

En 2011 il enregistre l’album Liszt Invocation, en l’honneur de ce compositeur qui le fascine depuis ses débuts de pianiste, il y effectue un voyage dans les différents styles de compositions de Liszt et ses transcriptions.

En 2012, nouvelle invitation aux USA, pour des concerts, master-class, et en tant que conférencier sur la technique pianistique dans la musique Française à l’Université d’Alabama.

En 2013, l’album Brahms Alpha et Omega, synthèse entre les débuts du compositeur et ses dernières œuvres.

En 2015, tournée Américaine et Canadienne, en récital, master-class et conférencier sur la musique russe.

En 2016, invitation au prestigieux Festival de Verbier, pour un atelier « musique et cerveau ».

En 2018, retour en Amérique du nord, pour une tournée aux Usa et aux Canada. Et création en tant que membre fondateur d’une association internationale de Promotion des Arts, l’A.P.A.C.A

_______________________________________________

Français I english

The relationship between the piano and Axel Lenarduzzi started as a pinnacle that brought on many more: the end of his education, in the mythic city of Rome, was crowned by a prestigious diploma - Diplôme supérieur de perfectionnement à l’unanimité - issued by the no less prestigious Académie nationale supérieure Santa Cecilia, and earned under the teachings of Sergio Perticaroli.

The encounter with the maestro, which will occur during the festival de Salzburg, will bring about the end of his apprenticeship, open up his artistic vision of the piano, and of life as a concert pianist.

To Axel, practicing the piano, life as a musician, and the role of the musician as an interpret are opportunities to open up spiritually, to discover not only the self, but humanity as a whole, because playing for the public implies having a humanitarian side, because interpreting, seeking the truth, and the artist within, implies self-discovery and working on the self.

Aside from his passion for the piano, he has also fed his love of literature and philosophy, via the works of such masters as Nikos Kazantzakis, Herman Hesse, Fédor Dostoïevski, and great thinker Jean-Yves Le loup, just to name a few…

His long apprenticeship in music, which ended in Rome, actually started at the Conservatoire d’Asnières, under the direction of Christian Manen, where he brillliantly mastered every level.

Next came the Conservatoire National de Région de Boulogne-Billancourt with Geneviève Ibanez, followed by the Conservatoires Nationaux de Région de Montpellier with Patrick Zygmanovski, and the Conservatoire National de Paris with Jean-Marie Cottet. During those years, he also attended several Masterclasses with Pascal Devoyon, and worked with pianist Géry Moutier at the Académie Internationale du Moulin d’Andé.

He was then introduced to Bruno Rigutto with whom he perfected his skills for a few years, before he would meet Jean-Claude Vanden Eynden, at the Festival de Novarra, whose class he joined at the Conservatoire Royal de Bruxelles, and earned the first prize in piano, music history, harmony, chamber music and analysis. He also started studying with Sergio Perticaroli at la Schola Cantorum in Paris, before returning to his Italian roots in Rome.

During his Italian journey, he has the opportunity to play and work in the Rodi Garganico Masters-class, to stay at the Medici Giulini villa, and to meet composer Davide Liani.

His desire for exchange and for experiencing different styles of interpretation cause him to further perfect his skills with pianists Jean Marc Luisada and Elena Rozanova, and to play with violonist Svetlin Roussev. He will also collaborate with l'atelier lyrique de Normandie, directed by Philippe Hui, accompanying French and German opera singers. During that priod of time, he finds his mentoring by Noël Lee most beneficial. Intrigued by musical and physical movement, he gets deeply involved in Tai-chi and sport.

The prize-winner of many International competitions, in Italy, France, Vignola Classica, Liszt, Naoumoff, Lyon's Club, he starts playing professionally on a regular basis: Festival Tempietto di Roma, Festival Notte Classice, and more.

In 2006, he is invited in the USA, where he performs a triomphant series of concerts in Alabama and Florida, a recital with pianist Robert Holm, and the recording of In concert and of Famous piano Duo.

Back in France, his presence is requested from one festival to the next: Coream, with Svetlin Roussev, Gorges du Tarn, Les Week-end du Piano at Maisons-Laffitte, Parc de Bel Ebat in Avon, Musique en Fête in Alsace, where he recreated on stage the Conservatoire National de la grande sonate de Marie Jaëll, Classique et Jazz in Val-Thorens, the Festival du Château de Martigny.

In 2008, he is asked to return to the US. This new tour takes him to Louisiana, Mississipi, and other Southern states. He plays in the New Orleans Trinity Concert series, gives a recital, performs a duet with Robert Holm, collaborates with several U.S. universities, namely South Alabama University and Birmingham University, and performs a live radio concert.

Festival invitations keep coming: Château de Nailly, Festival de l’abbaye de Vauluisant, Festival de Calvi, Hulencourt Art Project, Festival de Lagord, Le piano dans tous ses éclats, les musicales de l’Arbousière, Classique et Jazz in Val-Thorens, Festival de l’abbaye de Talloires, Paris Deco-off for the unique presentation « piano haute couture », Festival Les Musicales d’Epernay, and PagArt Festival, directed by Lovro Pogorelich.

In 2011, to honor a composer with whom he has been fascinated since his debut as a pianist, he records Liszt Invocation, in which he takes us on a journey through Liszt’s various composition styles and transcripts.

In 2012, he is invited to the U.S. once more to perform various concerts, teach a masterclass, and speak at the Uiversity of Alabama on the piano techniques in French music.

In 2013, the album Alpha et Omega, combines the beginning works of Brahms with his latest ones.

In 2015, New tour in Usa and Canada, piano recital, master-class, duo, and a speak about Russian music.

In 2016, invited by the prestigious “Festival de Verbier” for a workshop about “Music and Brain”

In 2018, new invitation and new tour in Usa/Canada, and creation of an international association for Art Promtion, the A.P.A.C.A

_______________________________________________

Français I english